Elevage

6 bonnes raisons pour vous lancer dans l’élevage des poulets locaux

L’élevage traditionnel de production de poulets locaux continuent de jouer un rôle important dans le développement du secteur. Cette activité génère des revenus, permettant ainsi aux producteurs de subvenir aux besoins de leurs familles. Aussi, les poulets sont omniprésents dans tous les évènements en Afrique. Que ce soit dans, nos us et coutumes, les réjouissances (mariages, anniversaires, naissances, libérations après un apprentissages, dans les bars), les funérailles, etc…

Dans les lignes qui vont suivre nous allons vous présenter quelques raisons qui doivent vous motiver à faire l’élevage des poulets locaux communément appelé poulets bicyclettes ou villageois.

  1. Coût de lancement ou démarrage très faible : l’élevage des poulets locaux permet à tous les désireux de commencer avec un petit budget. Avec environ 10 000 francs CFA, vous pouvez démarrer l’activité par l’achat d’un coq et de 3 poulettes.
  2. Moins exigeants en l’alimentation : Peu importe la ration alimentaire que vous offrez aux poulets locaux, ils s’adaptent. Pour une bonne croissance de vos poulets, il faut leur servir des aliments qui contiennent de l’énergie, des protéines et sels minéraux. Car en divagation, ils trouvent leurs besoins en sel minéraux dans l’eau, en protéine dans les insectes, les vers de terre, et en énergie dans les céréales. Vous pouvez leur servir vos restes de repas indésirables, ils sont preneurs.
  3. Résistance aux maladies : Les poulets locaux sont génétiquement robustes et très résistants aux maladies, vous n’aurez pas à dépenser beaucoup d’argent pour leurs prophylaxies. Les poulets locaux sont conditionnés à bien vivre dans le milieu tropical.
  4. Filière entièrement autonome : Dans l’élevage des poulets locaux, l’éleveur peut contrôler toute la chaîne, c’est à dire de la production des poussins, aux parentaux en passant par l’incubation. Il a donc toutes les cartes en main pour identifier le secteur et se positionner dans la chaîne de valeur (production des parentaux, production des poussins, engraissement et vente des poulets). L’éleveur ne dépend d’aucun fournisseur comme quand il s’agit des pondeuses, chairs ou coquelets et ne subit aucune conséquence des aléas du marché (rupture de poussins, grippe aviaire, augmentation des taxes liées aux transport, …).
  5. Valoriser notre culture : En Afrique et dans nos coutumes, je n’ai jamais vu quelqu’un acheté un poulet de chair pour adorer un fétiche. Après la consultation d’un Oracle ou un Bokonon, les gens ont besoin des poulets soit de couleurs noirs, blanche, rouge ou multicolore pour faire des sacrifices. En tant qu’aviculteur, quand ils viennent chez vous, il devez satisfaire leur demande, afin de les fidéliser et d’augmenter ton chiffre d’affaire.
  6. Améliorer les productions : Les fientes des poulets servent d’engrais naturels pour les cultures.

L’élevage des poulets villageois ou bicyclette est une activité qui peut nourrir son homme quand il est bien suivi. Il nécessite peu d’investissement au départ, et ne prend pas trop de temps à l’éleveur. Les poulets locaux peuvent être élevés en divagation partiel, pour réduire les coûts de l’alimentation.

Peu importe ce qu’on dise, les consommateurs ont une préférence pour les poulets locaux par rapport aux importés (pondeuses, chairs, coquelets) à cause du goût succulent de la viande. Pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’élevage des poulets locaux, nous vous conseillons de commencer avec les moyens que vous avez, car mieux vaut tard que jamais.

Chers lecteurs, le rêve restera toujours rêve tant que vous entrez pas dans l’action.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page