7 enseignements à retenir dans la conduite des poules pondeuses de 0 à 18 semaines d’âges

Chaque bande de volailles conduites du démarrage à la fin du cycle de production fait l’objet de plusieurs leçons apprises que l’aviculteur capitalise pour la prochaine expérience. Pour avoir observé un certain nombre de fermes du démarrage à l’entrée en ponte, j’expose ici 7 enseignements tirés pour manifester de bonnes performances au cours de cette période délicate.

1- SUIVRE DE PRÈS CES TROIS FACTEURS CHAQUE SEMAINE

Durant cette période, trois facteurs sont à suivre de près chaque semaine. Il s’agit de l’alimentation, du suivi sanitaire et de la densité au sol. Un suivi minutieux de ces facteurs au cours de cette période permet d’éviter les situations non souhaitées et de préparer les futures pondeuses à de meilleures performances.

2- LE CHAUFFAGE DE LA POUSSINIÈRE N’EST PLUS AUSSI RIGOUREUX QU’AUPARAVANT

Il est observé une certaine évolution de la qualité génétique des poussins. Je parlerai plutôt d’une certaine adaptation des poussins à nos conditions climatiques de plus en plus chaudes. Ce qui s’explique globalement par le réchauffement climatique de la planète. Par conséquent, pour réchauffer la poussinière, moins de foyers de chaleur sont nécessaires qu’il en fallait il y a de cela 10 ans.

3- LE DÉBECQUAGE : UN OU DEUX SELON LE CAS

Dans la plupart des plans de prophylaxie, il est préconisé deux débecquages avant l’entrée en ponte. Dans la pratique et en fonction des circonstances (absence de picage par exemple), un seul débecquage suffit.
Plusieurs techniques sont recourues: pinces débecqueuses, coupure au couteau suivi de cautérisation, éjointage à la plaque chauffante, etc. Pendant que c’est encore autorisé chez nous, le choix de la technique de débecquage à utiliser est fonction de la spécificité de chaque ferme et des objectifs assignés par l’exploitant.

4- ENREGISTRER LES DONNÉES CLÉS TOUS LES JOURS

Pour un bon suivi du cheptel, vous devez disposer des outils pour enregister quelques données technico-économiques de votre ferme : alimentation, produits vétérinaires, taux de ponte, taux de mortalité, dépenses, recettes etc. Écrire ces informations permet un suivi conséquent des paramètres techniques et économiques afin de planifier les ajustements à faire au fil du temps. Ces enregistrements représentent pour l’exploitation une documentation à consulter à n’importe quel moment, même après la mise en réforme des poules pondeuses: c’est la mémoire de l’exploitation. Cette documentation est très utile pour l’audit de l’exploitation et mieux, elle sert de boussole à votre descendance pour continuer l’œuvre entamée…

Poulettes pondeuses
5- LA DENSITÉ EST À PRENDRE AU SÉRIEUX

En présence d’une bonne alimentation et d’un bon suivi sanitaire, le respect de la densité est un paramètre important pour l’obtention de bonne performance des volailles. Je reviens sur la densité à cause de ce que j’ai observé : « Certains aviculteurs se focalisent sur l’alimentation et le suivi sanitaire mais ignorent que le non respect de la densité leur joue un mauvais tour ». Le principe est simple : il faut respecter la densité. Et, en la matière, les données existent.

6- LES POUSSINS D’UN JOUR IMPORTÉS DU NIGERIA PEUVENT ÊTRE DE TRÈS BONNE QUALITÉ

C’est juste un constat. J’ai observé depuis 2007, qu’il y a une amélioration progressive des performances des poussins d’un jour importés du Nigeria. Ces mortalités importantes et répétitives d’antan ne sont remarquées de nos jours dans les élevages. Nous pouvons reconsidérer notre appréciation de la qualité des poussins d’un jour produits au Nigeria. Car, ce pays constitue en fait une grande opportunité pour non seulement le Bénin mais aussi pour toute l’Afrique de l’ouest..

7- IL FAUT CROIRE…

La période de 0 à 18 semaines d’âges est la période la plus sensible et la plus difficile pour l’entrepreneur producteur d’œufs de consommation. Vous devez travailler sur vous même de façon à développer une foi suffisante pour manifester de bons résultats. Si vous démarrez votre activité en étant très pessimiste, ce que vous craignez le plus va se manifester pour vous. Prenez garde à ne pas constamment injecter des pensées négatives dans votre activité. Restez optimiste et enthousiaste, et ayez la foi que vous aurez de bons résultats !

Sources
https://louisagbokou.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*